top of page

Houmous à la spiruline et au sésame

Dernière mise à jour : 1 juil.

Comment consommer la spiruline ? Bien entendu, il est très facile de l'incorporer dans les jus de légumes et les sauces ou de la saupoudrer sur les crudités mais il est aussi très agréable de voir comment elle peut transformer certaines recettes.

Dans mon livre "Spiruline", je vous propose un éventail de propositions salées et sucrées, voici un premier exemple.

Dans cette recette d'houmous, j'ai marié la spiruline à la saveur du gingembre frais, du citron et de l’huile de sésame. Et petit plus, si vous avez : les graines de nigelle.

Si vous utilisez des pois chiches en bocal, je vous conseille de les plonger 10 minutes dans une casserole d’eau bouillante pour mieux les mixer et obtenir une texture onctueuse. La crème tiède permettra aux arômes des autres ingrédients de mieux

se développer.

Houmous à la spiruline et au sésame noir - Recette de Valérie Cupillard du livre Spiruline aux éditions La Plage

Pour 2 ou 3 personnes

Préparation : 10 min


300 g de pois chiches cuits

1 rondelle de gingembre frais

le jus d’un demi-citron

5 cl d’huile de sésame

1 c. à soupe de spiruline en brindilles

5 cl de crème végétale liquide

1 c. à soupe de graines de sésame noir

sel


Facultatif :

1 c. à café de graines de nigelle








Mettez la spiruline à fondre avec 2 c. à soupe d’eau ou de bouillon de cuisson des pois chiches.

Faites légèrement chauffer les graines de nigelle dans une poêle à sec. Mixez-les brièvement et mélangez avec les graines de sésame noir.

Mixez les pois chiches en incorporant l’huile de sésame, le jus de citron, la spiruline et le gingembre frais écrasé. Salez et ajustez la consistance en ajoutant tout ou partie de la crème végétale liquide.

Versez dans un bol et saupoudrez du mélange nigelle-sésame.


Comment bien choisir la spiruline ?

C'est une question à laquelle je réponds de façon complète dans mon livre après avoir mené consciencieusement l'enquête ! Vous pourrez lire un chapitre informatif très documenté. Surtout, privilégiez les fermes de production locale, il en existe un peu partout en France, consultez le site de la Fédération des spiruliniers de France pour trouver la carte des producteurs et choisissez la forme en brindilles ou paillettes.


Pour faire connaissance avec la spiruline, voici un petit extrait du livre :

"Avec un faible impact environnemental, l'aquaculture de la spiruline permet d'obtenir un aliment à haute qualité nutritionnelle. Dans la plupart des fermes de spiruline, on utilise uniquement l’énergie du soleil, il n’y pas de chauffage des serres ni de lumière artificielle, ce qui explique une période de culture et de récolte qui va d’avril à octobre.

Dans les fermes paysannes, c’est une culture qui exige peu d’eau, les bassins sont d’une faible profondeur (pas plus de 15 cm) et l’eau n’est pas gaspillée, les bassins sont remplis au début de la saison, soigneusement entretenus, la récolte se fait en circuits fermés, ils n’ont pas besoin d’être vidés, on rajoute simplement de l’eau pour compenser l’évaporation. Elle est grande productrice d’oxygène en transformant le CO2 grâce au phénomène de photosynthèse.

Ainsi, en comparaison de sa teneur en protéines, la spiruline est bien plus performante que l’élevage, elle ne nécessite pas de grandes surfaces de terre et n’engendre aucune pollution (pas de pesticides, ni fongicides ou herbicides)."



Précautions :

Comme la spiruline contient de la phénylalanine, un acide aminé, sa consommation est déconseillée par l'ANSES aux personnes qui souffrent de phénylcétonurie, une maladie génétique. La spiruline peut également être déconseillée aux personnes en excès de fer, en cas d'hémochromatose (maladie génétique) et en cas d'insuffisance rénale.

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page